L’implantation humaine

L’origine de l’implantation humaine n’est pas neutre. En effet, la disparité des sols en Périgord Noir, ainsi que le relief contraignant et l’organisation rurale issue du système féodal au principe agraire de polyculture de subsistance ont conditionné la diversité de l’habitat et de ses implantations.

Il existe trois types de groupements humains :

Les villages et bourgs

Groupement humain associant activités agricoles, artisanat, commerce et service à la population, autour d’institutions soit religieuse, soit publique.

Source : CAUE Dordogne

Les hameaux

Groupement de fermes, plus ou moins dense, situé au milieu de leur terroir. La vocation de l’ensemble est essentiellement agricole avec des activités annexes liées comme maréchal-ferrant.

Source : CAUE Dordogne

Les fermes isolées

Exploitation isolée au milieu de ses terres cultivées, souvent issue du statut de métayage ou du fermage.

Source : CAUE Dordogne

Situations topographiques

Aux quelques villages importants se juxtaposent de nombreux hameaux et fermes éparpillées couvrant, de terroirs en terroirs l’ensemble du territoire. Cette dispersion explique l’important réseau de chemins et le développement des grands axes que les voies navigables ont souvent concurrencé pour le transport du maigre surplus des récoltes.
Source : CAUE Dordogne

Conjugaison de terres agricoles favorables et de situation dominante. Implantation défensive des bourgs et des hameaux en rebord de plateaux. Situation fréquente des hameaux et des fermes isolées, en ligne de crêtes et sur les pechs*.

Source : CAUE Dordogne

Implantation sur replats fertiles à proximité d’autres espaces agricoles complémentaires (vallées et plateaux). Hameaux ou fermes selon l’importance des surfaces agricoles. Petites unités foncières et relief accentué favorisant les vis-à-vis entre les fermes.
Source : CAUE Dordogne

Terres agricoles aisées à travailler, rassemblées dans de vastes espaces au relief doux. Une majorité de hameaux souvent issus des défrichements médiévaux, au cœur de clairières agricoles.

Source : CAUE Dordogne

Fonds plats riches et fertiles mais parfois inondables. Implantation humaine en limite de vallée sur les terrasses les plus hautes et en pied de coteaux. Gros bourgs traditionnels avec activités portuaires et marchandes le long de la Dordogne et de la Vézère. Etablissement récent de fermes, suite à la régulation des rivières et au développement de la mécanisation agricole. Constructions anciennes rares sauf les moulins.

 Afin de mieux saisir la relation qu'il existe entre l'implantation humaine et les situations topographiques, rendez-vous sur l'animation intéractive.

 

Volet Patrimoine - Pays du Périgord Noir - Site portail institutionnel : http://www.pays-perigord-noir.fr
Tous droits réservés Maison du Périgord Noir
Réalisation - Evolutis Web Agency