La maison d’habitation

L’habitat en Périgord est remarquable tant par son unité que sa richesse. Pas deux maisons sont identiques, pourtant, toutes se fondent sur quelques éléments fondamentaux qui leur donnent ce charme si particulier et cet étrange singularisme. La maison d’habitation n’est pas un bâtiment isolé. Elle s’inscrit dans un ensemble de construction, allant de la grange au pigeonnier en passant par les cabanes, citernes ou autre potager…Elle est cependant un élément à part entière de la ferme, réduite au strict nécessaire pour le logement humain, et englobant dans le même volume des fonctions agricoles. Son architecture traduit la taille et la vocation de l’exploitation, la nature du sous-sol ainsi que les savoir-faire locaux.

Quelques constantes…

La maison s’organise sur un plan simple, de forme rectangulaire et d’une profondeur maximale de 6 m, correspondant à la hauteur d’une pièce d’habitation. Extension linéaire par juxtapositions successives à la pièce d’origine.
La façade principale est orientée sur la cour de la ferme. Les ouvertures sont disposées sur les deux façades, les pignons* n’étant pas ou peu percés, pour solidifier la construction ou car supportant la souche de cheminée.
L’utilisation des combles se fait pour un usage agricole (stockage, séchage).
Couverture à deux ou quatre pans, faîtage* dans le sens de la longueur du bâtiment, avec pour type dominant, une forte pente en tuiles plates, ardoises ou lauzes. Très peu de percements pour l’éclairage, mais nombreux ouvrages de ventilations (houteaux).

A noter…

Vous pourrez observer de prêt une vieille maison paysanne, vous y découvrirez un patrimoine riche, allant de la pierre à évier à la cheminée en passant par quelques rares parterres en pisé…

 

 

 

Volet Patrimoine - Pays du Périgord Noir - Site portail institutionnel : http://www.pays-perigord-noir.fr
Tous droits réservés Maison du Périgord Noir
Réalisation - Evolutis Web Agency