Un exemple d’organisation traditionnelle de la ferme

Si une ferme s’organise toujours autour des mêmes éléments (cour, four, eau…), son aspect général peut quant à lui varier. On distingue ainsi 4 organisations différentes pour l’implantation :

  • Bâtiments non accolés
  • Accolement
  • Alignement
  • Implantation parallèle

Bâtiments non accolés

Constructions distinctes ordonnées autour de la cour de la ferme.
Type de groupement le plus courant, réparti sur l’ensemble du Périgord Noir, et majoritaire en partie nord.
Source : CAUE Dordogne

Accolement

Bâtiments distincts accolés sur deux, trois ou chaque coté de la cour.
Type de groupement dominant dans le centre et le sud-ouest du territoire.

Source : CAUE Dordogne

Alignement

Juxtaposition en ligne de bâtiments ou de fonctions parfois sous un même toit. La cour de ferme est ici peu marquée.
Commun au nord et autour de Carlux, rare voire inexistant pour le reste du territoire.

Source : CAUE Dordogne

Implantation parallèle

Espace de cour enserré entre deux groupes de bâtiments implantés parallèlement. Existant bien que peu courant.

Source : CAUE Dordogne

Organisation générale

Alliant sur un même site travail et vie quotidienne, les fermes se composent de constructions et d’espaces extérieurs de proximité répondant aux fonctions de production, de stockage, de transformation comme d’habitation.

Une ferme s’organise toujours autour des mêmes éléments qui conditionnent la vie quotidienne. Ces éléments peuvent se distinguer par ce qu’on appel le patrimoine de proximité et les abords.

Le patrimoine de proximité concerne les constructions secondaires – de part leur taille – ayant des fonctions de production et de transformation participant à la vie de la ferme. On remarque ainsi dans chaque ferme un pigeonnier, un four, un puits ou une citerne…

Les abords sont eux quelques ares de terres qui participent à la subsistance quotidienne. L’ensemble de ces espaces constituant autour des hameaux et des groupements de fermes la ceinture jardinée représentative de la vie paysanne, en transition avec les terres de plein champ et la campagne environnante. Sont présents jardin potager, vergers et vignes, sans oublier l’arbre remarquable, incontournable dans chaque ferme.

Source : CAUE Dordogne

Retrouvez une animation autour de la vie de la ferme et de ce qui l'entoure sur l'animation interactive.

L’arbre remarquable

Situé à l’entrée ou dans la cour. Le plus fréquemment, c’est le Tilleul que l’on trouve, avec sa silhouette arrondie, mais également le Chêne, Frêne, Noyer ou Figuier, essences très présente aux abords des constructions.

Source : CAUE Dordogne

Vergers

Fruitiers (pommiers, pruniers, poiriers…), noyers ou châtaigniers selon les secteurs, pour compléter la ressource alimentaire quotidienne.

Vigne

Quelques rangs de vigne pour une réserve personnelle, souvent complantés dans le verger ou dans le potager.

Pré

Parcage du bétail à proximité de la ferme, pour alterner avec la stabulation.               Source : CAUE Dordogne

Jardin potager

Légumes, primeurs et semis (tabac…), et quelques aliments fourragers pour le bétail (pommes de terre et topinambours).

 

 

Source : CAUE Dordogne

 

 

Volet Patrimoine - Pays du Périgord Noir - Site portail institutionnel : http://www.pays-perigord-noir.fr
Tous droits réservés Maison du Périgord Noir
Réalisation - Evolutis Web Agency