Le Pays
Pays
LEADER
Charte
Economie - Emploi
Tourisme
Santé
Habitat - Logement
Patrimoine
Culture
Conseil de développement
Documents
  (à télécharger)

Informations
Localiser le Pays
Comment venir ?
Vie Pratique
Météo
Liens utiles
Extranet du Pays
Carte des communes Liste alphabétique
 Commune : 
  
Intercommunalité

Le site du Pays en page de démarrage

 

DOMME
 Communauté : Canton de Domme |  Carte
 Agenda de la commune
 

Nom des habitants : Les Dommois
Population : 1002 hab
Superficie : 2491 ha

Juchée sur de hautes falaises boisées, le Bastide de Domme semble doucement veiller sur la verte vallée de la Dordogne, bassin hydrographique fort riche et qui recèle des traces humaines très anciennes. Dans les profondes cavernes creusées jadis par la rivière, les animaux préhistoriques puis les hommes du Paléolithique se sont abrités. A cette époque l'homme, quittant peu à peu ses cavernes, aménage des huttes et dresse de nombreux dolmens dont celui de Giversac.
Peu avant Jésus-Christ, la présence Gallo-Romaine est forte dans cette région du sud du Périgord.
Au Xème siècle, après les invasions normandes, le système féodal s'installe. A la pointe ouest du nid d'aigle, le Chateau du Roy montre fièrement sa haute tour fortifiée.En 1214, Simon de Montfort, chef militaire de la croisade contre les Albigeois, détruira le donjon de cet édifice.
En 1281, Philippe III le Hardi achète la partie centrale du plateau où fût construit le château, afin d'y ériger une place forte. La Bastide s'élève dans des difficultés géologiques et humaines considérables.
Pendant la guerre de Cent Ans, la bastide de Domme sera le théâtre des affrontements qui ont Anglais et Français. Domme résistera courageusement mais finira par capituler. La ville sera prise et perdue plusieurs fois. Elle redevient définitivement française en 1438.
Après un siècle d'accalmie, la Bastide de Domme se trouve à nouveau en proie à des troubles dont les origines saont religieuses. Le Périgord, un des bastions de la Réforme, n'échappe pas à la guerre qui déchire catholiques et protestants et qui précipite le pays dans un chaos indescriptible. Après plusieurs tentatives infructueuses, un jeune capitaine huguenot, Geoffroy de Vivans, s'empare de la Bastide en escaladant avec ses soldats, la falaise.
Domme devient protestante mais après mains combats, les huguenots vendent la cité aus Papistes en 1592.
Si la france panse ses blessures, le Périgord reste en ébullition. Les Dommois participent au soulèvement paysan de 1594, attisé par les récents faits de guerre et par une grave disette. De nouveaux spasmes de colère apysanne secoueront le XVIIème. Des mouvements paysans s'organisent contre le pouvoir et les impôts. Domme sera le théatre de guérillas sporadique. De nouvelles flambées de violences paysannes renaîtront en 1789 et précipiteront le Périgord dans la révolution. C'est à cette époque qu'apparaît Jacques Maleville. Dommois de naissance, ce juriste de talent sera choisi par Napoléon Bonaparte pour participer à la rédaction du Code Civil.
Au début du XIXéme siècle, Domme est un petit centre commercial. La bastide accueillera à la fin du XIXème un écrivain dont aujourd'hui l'oeuvre est unanimement reconnue et saluée : Eugène Le Roy.


Pays-Perigord-Noir.com - portail institutionnel du pays du Périgord Noir.
Réalisation Evolutis Web Agency