Le Pays
Pays
LEADER
Charte
Economie - Emploi
Tourisme
Santé
Habitat - Logement
Patrimoine
Culture
Conseil de développement
Documents
  (à télécharger)

Informations
Localiser le Pays
Comment venir ?
Vie Pratique
Météo
Liens utiles
Extranet du Pays
Carte des communes Liste alphabétique
 Commune : 
  
Intercommunalité

Le site du Pays en page de démarrage

 

Histoire, Culture et Patrimoine en Périgord Noir

La culture occitane

 ....................................................

 

La culture occitane est la composante essentielle de l’identité Périgourdine.

La Langue d’oc (ou occitan) prend naissance au début du Moyen Age et devient une des grandes langues de la culture européenne. Les Troubadours la font connaître largement dans toutes les cours importantes de ce temps et ils contribuent à lui donner ce statut de langue littéraire qui lui permettra de se conserver quasi-intacte jusqu’à nos jours.

Dans le pays du Périgord Noir on trouve un Troubadour de renommée internationale : Bertrand de Born, seigneur d’Hautefort, mais aussi des Troubadours moins célèbres mais de bonne renommée : Aimeric de Sarlat, Elias Cairel, Uc de la Bachellerie …

L’occitan que nous appelons ici « le patois » est dit « nord languedocien » depuis le sud du Sarladais jusqu’à la Vézère et le « limousin » au nord de celle-ci. Il était la langue de tous il y a seulement 80 ans de ça. La génération de nos aînés octogénaires natifs du Périgord, a appris le français à l’école, car chez eux on ne parlait qu’occitan.

C’est cette réalité qu’il faut connaître pour bien mesurer l’importance de la langue dans le pays.

Aujourd’hui, selon une étude initiée par le conseil régional en 1997, 54 % des Périgourdins comprennent la langue d’oc et 34 % la parlent encore, pourcentage révélateurs d’une solide implantation dans la population.

E mille ans d’existence, la langue d’oc a ainsi façonné les gens de ce pays mais aussi le pays lui-même. La quasi-totalité des noms de lieux (toponymie) font partie du lexique occitan et s’expliquent par ses évolutions. Par exemple : La Garrigue, La Cassagne, Le Pech, …Les Noms de famille eux aussi sont à grande majorité d’origine occitane : Delpech, Trémouille, Bouyssou …

Le mouvement culturel occitan

Le Comité du Périgord pour la Langue Occitane (CPLO), organisme officiel, a en charge les grandes orientations de la culture occitane dans le département.

Il regroupe les deux grands mouvements oeuvrant pour la sauvegarde et la promotion de la langue : le Félibrige et l’Institut d’Etudes Occitanes (IEO).

Le CPLO favorise la production littéraire et la production de grandes manifestations culturelles. Son siège social est à Périgueux dans les locaux de l’ADDC.

Pour le pays du Périgord Noir, un des relais de cette structure de promotion est, l’Atelier Sarladais Culture Occitane (ASCO). Son activité est orientée autour d’ateliers ouverts à tous : initiation à la langue d’oc, au chant choral, aux danses traditionnelles, organisation de veillées, de balades à thème et de recherches en toponymie (étude des noms de lieux). Le calendrier des ses activités est rendu public par voie de presse ou par renseignement à son contact.

Organisme de formation, l’ASCO est en mesure d’aider techniquement, de proposer des formateurs, de former sur place éventuellement pour toute initiative allant dans le sens de la culture occitane.

Une librairie ou une documentation moderne et conséquente peuvent être lises à disposition pour les besoins précis.

Son site Internet est en cours d’achèvement, mais son contact est :
ASCO Les Presses 24200 Sarlat Tél. : 05 53 31 19 67

L’enseignement de la langue d’oc

C’est un fait, la transmission de la langue se fait de moins en moins en famille. Alors, les jeunes parents qui eux-mêmes sont passés à côté de cette initiation familiale, ou bien qui viennent d’ailleurs, se tournent vers l’école.

Depuis une vingtaine d’années il existe un enseignement d’initiation à l’occitan dans les écoles primaires du Sarladais. Un maître itinérant se rend dans les écoles qui souhaitent mettre en œuvre cette activité.

Une classe - atelier bilingue existe à l’école maternelle des Chênes Verts à Sarlat. Des enseignants du primaire initient leurs élèves à l’occitan en utilisant des chants, des contes…

Dans certains collèges, il se trouve des professeurs volontaires pour assurer ici ou là des ateliers d’initiation (Sarlat, St Cyprien, Terrasson Belvès…).

Cependant l’enseignement de l’occitan souffre cruellement de moyens et d’un manque de politique cohérente de développment.

Pays-Perigord-Noir.com - portail institutionnel du pays du Périgord Noir.
Réalisation Evolutis Web Agency