Le Pays
Pays
LEADER
Charte
Economie - Emploi
Tourisme
Santé
Habitat - Logement
Patrimoine
Culture
Conseil de développement
Documents
  (à télécharger)

Informations
Localiser le Pays
Comment venir ?
Vie Pratique
Météo
Liens utiles
Extranet du Pays
Carte des communes Liste alphabétique
 Commune : 
  
Intercommunalité

Le site du Pays en page de démarrage

 

Histoire, Culture et Patrimoine en Périgord Noir

Le Pays du Périgord Noir : Terre de préhistoire

 ....................................................

 

La Vallée de la Vézère

La Vallée Vézère inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité est connue par le nombre de ses gisements préhistoriques, par ses grottes ornées et par l'importance que ces sites ont apporté à la connaissance des temps préhistoriques. Dans la région des Eyzies, on trouve de nombreux sites-éponymes : La Micoque pour le Micoquien, le Moutier pour le Moustérien et la Madeleine pour le Magdalénien.

La Vézère et ses affluents (les Beunes) ont dessiné des vallées encadrées de falaises percées de grottes, cavités et abris sous roche. Elles ont favorisé l'installation de groupes préhistoriques par la présence de ses abris naturels, caractéristiques du karst Périgourdin, formés par l'alternance du gel et du dégel.

Le premier homme préhistorique installé dans la vallée est un Homo Erectus, postérieur à l'Australopithèque (Lucy en est la représentante, originaire d'Afrique, elle a 5 millions d'années), et aux Homo Habilis (2,3 millions d'années, également originaire du continent Africain), premiers à fabriquer des outils.

L'Homo Erectus date du début de la l'ère quaternaire, Paléolithique inférieur, il a notamment occupé le site de la Micoque, 350 000 - 300 000, où on a découvert le témoignage de ses activités : silex, os, biface et il est le premier à domestiquer le feu.

Les traces de l' Homme de Neandertal, (paléolithique moyen) sont très nombreuses, notamment dans deux sites de la vallée : les gisements de la Ferrassie et du Moustier où l'industrie découverte a été nommée moustérienne ( biface, racloir, pointe)

Le Périgord noir a surtout été marqué par la présence des hommes de Cro-magnon :

L'Homo Sapiens Sapiens, est le premier Homme moderne, il est arrivé à partir de -35000 ans au cours du Paléolithique supérieur : il est nomade chasseur, pêcheur et s'illustre par des innovations techniques dans la taille de la pierre (débitage en lame, ensuite transformé en outil, grattoir, burin) dans le travail de l'os, de l'ivoire et du bois qui donnent de nouveaux outils (pointes de sagaie, harpon) ;

Une autre innovation importante est l'apparition de la parure ( collier en dents d'animaux) et de l'art mobilier (statuettes…)

Mais, un des faits les plus marquants est l'art pariétal, au cours de la civilisation dite magdalénienne ( -16 0000/-9 000), fin du paléolithique supérieur. On doit à cette civilisation les sanctuaires majeurs de l'art pariétal : Lascaux, Font-de-Gaume, les Combarelles, Castel-Merle, Laugerie-basse , Saint-Cirq, Bernifal, Cap-Blanc, Bara-Bahau.

Le Périgord Noir est très riche en témoignage paléolithique, et surtout pour le paléolithique supérieur : il est le berceau de la connaissance de cette discipline et le lieu de conservation de ce patrimoine de l'humanité.

Pays-Perigord-Noir.com - portail institutionnel du pays du Périgord Noir.
Réalisation Evolutis Web Agency